Des idées d’activités créatives : le mandala positif

Allez, on a tous des trucs et astuces pour canaliser l’énergie de nos enfants les jours de pluie ou de confinement contraint. Et pour les jours où l’on manque d’idée, on sait qu’il existe des sites avec des bonnes idées à piocher. Nous, on aime  bien :

Et quand on n’a pas le temps de creuser pour trouver la bonne idée, on aime bien tomber sur une proposition toute faite : c’est pourquoi nous vous proposons d’atteler vos petits à la confection d’un mandala positif :

Comment fabriquer un mandala positif

Cette méthode convient aussi bien pour les petits que les grands.

Profitez-en pour faire une séance de mandala en famille !

  1.  Choisissez votre domaine et vos outils de créativité

    Dessin (crayons, feutres, peinture, pastel…), assemblage (photos, feuilles naturels, fleurs, bois, sable, pierres…) ou création avec un logiciel… tout est possible ! Nous sommes tous uniques, il n’y a aucune contrainte hormis ce qui fait l’essence d’un mandala : une représentation géométrique organisée autour d’un centre.

  2. Préparation

    Choisissez votre espace (taille de la feuille ou du lieu d’assemblage) et préparez vos outils.

  3. Réflexion

    Intériorisez-vous, faites le calme en vous afin de percevoir ce qui est juste pour vous : « Quel est le thème positif que je souhaite exprimer ? » Méditez quelques instants sur le thème positif que vous avez choisi afin de vous en imprégner.

  4. Centrage

    Commencer par marquer le centre de votre mandala.

  5. Cadre

    Continuer par délimiter sa partie la plus externe (en général, un cercle ou un carré, mais toutes les figures géométriques peuvent convenir).

  6. Structure

    Une fois que vous avez le centre et la périphérie, choisissez une figure géométrique pour structurer votre espace de créativité. Par exemple, un découpage en 2 parties (ligne droite ou ligne courbe comme le yin-yang), découpage en 3 parties avec un triangle, en 4 parties avec un carré ou une croix, en 5 avec un pentagramme ou un pentagone, en 6 avec un hexagramme ou un hexagone ou une fleur à 6 pétales (rosace)… 7, 8… 12… tout est possible.

  7. Création

    Ensuite laissez-vous aller et remplissez vos espaces par le dessin libre ou géométrique, l’assemblage libre ou géométrique, ou bien un mixte des deux. Jusqu’au moment où vous aurez le sentiment que votre oeuvre est complète et que le travail est achevé !

Défiler vers le haut